...
 

 

fr / eng

 

Né en 1984, Michael Beerens vit et travaille en région parisienne.

Le travail de Michael Beerens associe ses deux passions : le graffiti et le monde sous-marin.

Adolescent, il commence à peindre dans l'espace public à la fin des années 90 avec le graffiti. C'est lors d'un voyage en Turquie que l'artiste découvre la plongée sous-marine.

En grandissant, Michael Beerens se passionne pour ces deux activités pour lesquelles il consacre de plus en plus de temps. A 24 ans, il devient scaphandrier pour embrasser une carrière de vidéaste sous-marin.

En parallèle il fait évoluer sa pratique du graffiti et commence à peindre ses dessins dans la rue. Sa passion pour le monde sous-marin lui confère une sensibilité particulière pour la nature et le monde animal qui deviennent ses thèmes de prédilection. Ils sont le point de départ de sa série Modern Fables, où l'artiste aborde des questions d'actualité autour de la pollution, la destruction de l'environnement, les animaux en captivité, l'agriculture intensive ... son travail prend ainsi une couleur particulièrement engagée en faveur de la cause animale et de l'écologie.

Cet engagement amène l'artiste à réaliser en 2015 une commande pour la COP21. L'œuvre, peinte au sol, représente un banc de poissons tournoyant dans un puits lumineux, véritable bulle d'oxygène au cœur de la ville. Ce sera le point de départ d'un nouveau projet : Deeplight.

Ce projet est inspiré par les cavités naturelles qui fascinent l'artiste et qu'il rencontre lors de ses plongées sous-marines ou sa pratique de la spéléologie, Michael Beerens va plus loin dans sa technicité de peintre afin de magnifier  l'interaction entre la lumière et le motif.

Avec les visions poétiques de Deep Light, Michael Beerens s'emploie à soustraire à la morosité quotidienne du béton ces instants de grâce qui ne sont propres qu'à la Nature.